Home

Les critiques de Matteo

Commentaires

(A propos de CAN6, le 03/02/2019)
Une séance inégale. Un projet expérimental qui arrive comme un cheveux dans la soupe, quelques lacune ou facilités dans certains, mais aussi de bon moments d’humour et d’émotions simples, ainsi que de bonnes idées.

(A propos de SIT1, le 02/02/2019)
Une belle séance, drôle et bien menée, malgré quelques petites facilités scénaristiques ça et là.

(A propos de CB2, le 03/02/2019)
Petite déception pour cette sélection...un essai de « nanar », qui par définition n’en est donc pas, puisqu’il est voulu. Un film d’adolescent insupportable et sans intérêt, reste Tati pour ne pas nous faire regretter d’être venu, ainsi que « la fille du calvaire », au scénario simple mais efficace et à la narration intéressante. Persistante est étonnant, mais pas mémorable.

(A propos de I12, le 03/02/2019)
Une belle séance avec des sujets variés et intéressants. Petite fausse note pour « Soy una tomba », qui appuie à nouveau la difficulté de trouver des courts métrages de qualité et originaux dans l’animation.. On appréciera le burlesque tordant de Jackrabbit, ainsi que la belle poésie de « À dream of spring », abordant justement le sujet de la prostitution trop souvent oublié. « am cu ce » est simple et efficace, et aborde également un sujet important.

(A propos de I4, le 03/02/2019)
Des hauts et des bas, mais marmatuile et detainment sont définitivement à voir. Une dernière image tout à fait émouvante pour Red Hill. On sort remué de cette sélection.

(A propos de CAN3, le 02/02/2019)
Une belle séance, sans vraiment de fausse note. On oscille entre humour et gravité avec plaisir. Je recommande vivement !

(A propos de SIT2, le 02/02/2019)
Une belle séance, garnie d’émotions variées. Rire, mélancolie, nostalgie et observation intelligente se mêlent en un beau panache. On se découvre en même temps que l’on découvre les personnages. Décidément, ces sélections « Short In Translation » réservent de beaux moments. Bien joué !

(A propos de F3, le 10/02/2019)
Une magnifique séance, sans faute ! Hurlevent est admirable, et très prenant. Ce Magnifique Gâteau est une pépite de narration et d’animation.. Beautiful Loser est un peu facile, mais certaines images et le jeu l’acteur principal en font quelque chose d’efficace. Pile poil est drôle et touchant dans la façon dont il aborde la complexité de l’amour parent/enfant, avec douceur et en peu de temps.


Coups de cœur

(A propos de CB2, le 03/02/2019)
« La fille du Calvaire »: on pense que l’on va s’ennuyer à l’image du métro parisien morose, et finalement non ! Les dialogues sont parfois drôles, parfois intelligents, toujours justes. Le système narratif est original.

(A propos de CAN3, le 02/02/2019)
Sans hésité: Bleu Tonnerre. Poétique, drôle, touchant, le tout avec une touche d’absurde. Le cinéma Québequois s’avère toujours aussi plaisant.

(A propos de I4, le 03/02/2019)
Detainment, sans une once d’hésitation. Derrière l’absence de point de vue apparente, le fond laisse voir un miroir de nos pulsions les plus sombres, des frontières inexistantes de l’horreur. Chapeau bas aux jeunes acteurs, un making of serait tout à fait intéressant. Les flash back sont également très bien traités. Un sans faute pour un sujet plus que complexe.

(A propos de SIT2, le 02/02/2019)
Inupiluk: touchant, drôle, juste. On suit avec plaisir l’humanité simple des personnages, que l’on aimerait connaître tout de suite. La distance facilite le contact et brise les préjugés, qui, lorsqu’ils persistent, amènent des situation drolatiques. Un film humble qui fait du bien.

(A propos de I12, le 03/02/2019)
« À dream Of Spring ». Une image douce, qui n’est pas sans rappeler certains grands noms du cinéma asiatique. Le sujet de l’isolement et de la prostitution sont très bien amenés et traités. On prend un grand plaisir devant cet épisode historique, toujours présent en sous texte.

(A propos de SIT1, le 02/02/2019)
Welkom: hilarant, juste, touchant. Une réussite ! On reconnaît bien l’acteur de Vita projeté l’année dernière, toujours aussi bon.

(A propos de CAN6, le 03/02/2019)
O.I. Drôle et coloré, c’est osé. Un bon moment.

(A propos de F3, le 10/02/2019)
Sans hésitation: « Ce Magnifique Gâteau ! » Un moment de poésie et de rêve vraiment agréable, on aurait aimé rester immergé encore plus longtemps. On prend plaisir à se perdre, à ne pas forcément tout comprendre, et on se laisse bercer par ses lumières et ses cadrages d’une grande qualité. Dans l’espoir d’un long métrage à venir, je dirais: chapeau le gâteau !