Home

Les critiques de La fin des haricots

Commentaires

(A propos de F3, le 02/02/2019)
Le programme F3 est tout simplement fantastique, quatre films hétéroclites, puissants, originaux, et sûrs de leurs concepts. "Hurlevent" un voyage désespéré au travers de nos langages, indéchiffrables. "Ce magnifique gâteau !", une merveille d'animation, poignante drôle et fantaisiste ; "Beautiful loser" magnifique portrait d'ecorché ; "Pile poil" poilant et touchant.

(A propos de L4, le 05/02/2019)
Quelle étrange chose, l'humanité : la damnation terrible de "La chute" et la grossièreté d'une croisière de "All inclusive" épatent. C'est en Labo 4, mais attention le reste du programme développe un ésotérisme prononcé.

(A propos de F7, le 04/02/2019)
La folie picturale de "Bavure", la drôlerie surréaliste de "Braquer Poitiers", l'épopée sylvestre et canine de "Jauria", l'amour détonnant du "Mal bleu" : le programme F7 c'est de la bonne.

(A propos de F11, le 02/02/2019)
Très intéressant le prog F11, notamment grâce à deux films avec un regard singulier sur l'amitié, teintée de cruauté. Le frais et surprenant "Tigre" de Delphine Deloget, et "La chanson" de Tiphaine Raffier, franchement génial dans sa narration et son trip musical.

(A propos de F1, le 07/02/2019)
Quatre films excellents en F1. Coup de cœur pour "Pauline asservie", son attente fiévreuse et poilante d'un simple SMS. Tellement dans le vrai. Quelle excellente vitalité du court métrage français.

(A propos de F8, le 09/02/2019)
C'est riche et varié F8. "Le chant d'Ahmed" et "De la joie dans ce combat" sont superbes par leur regard, leur humanité. Mention spéciale aussi pour le beau message véhiculé par "Ostrich Politic".

(A propos de SIT3, le 06/02/2019)
Très cool le programme SIT3. La traduction comme outil de médiation et de compréhension dans des œuvres touchantes et drôles. Coup de cœur pour le passionnant documentaire "Language Lessons" sur ces langues inattendues, musicales voires numériques. 1 80 17 Clermont Ferrand.

(A propos de F2, le 08/02/2019)
Hormis "City Plaza Hotel" et "Des Fleurs", ça manque de vigueur et parfois de rigueur dans le terne programme F2.

(A propos de F4, le 03/02/2019)
Le sens des responsabilités est questionné à coups de paintball dans le très drôle "Air comprimé". Autres propositions cool de F4 : "Chat qui pleure" et "Guaxuma". Par contre "Diversion" touche au ridicule d'un mauvais ep de Black Mirror.

(A propos de SIT1, le 07/02/2019)
Short in translation 1 est un très beau programme, tendre, drôle et engagé, de la découverte des valeurs familiales à l'apprentissage du néerlandais pour une poule, en passant par la surdité.

(A propos de I9, le 06/02/2019)
Des drames sans aucune subtilité, des comédies qui virent au grotesque et un interminable discours sur la politique brésilienne, I9 est un programme punitif !

(A propos de F12, le 03/02/2019)
C'est cocasse de voir Rod Paradot promener un "Chien bleu" dans la cité, tout en draguant une danseuse ; triste de voir les fléaux de la maladie de "Riviera" ; captivant et hélas comique de suivre le Samu dans "Mort aux codes" ; "La traction des pôles" charme par sa romance agricole ; "Comment Fernando Pessoa sauva le Portugal" vaut aussi le détour sur son importation d'une boisson américaine.


Coups de cœur

(A propos de 3D1, le 05/02/2019)
Planet Power pour son cours d'histoire et son optimisme, malgré une voix off peu engageante.

(A propos de F12, le 03/02/2019)
"Mort aux codes" pour son urgence, son humour sous le signe de la gravité, cette tranche de vie parmi les urgentistes. Force du jeu et de la mise en scène.

(A propos de F10, le 02/02/2019)
En F10 il y a un film absolument sublime qui conjugue plusieurs perspectives sur la mort avec sensibilité et humour, "Roberto le canari" de Nathalie Saugeon. Coup de cœur aussi pour le complètement barré "Harmonie" de Bertrand Dezoteux.

(A propos de L4, le 05/02/2019)
All inclusive, docu dynamique et stimulant.

(A propos de F3, le 02/02/2019)
4 coups de cœur, un sacré programme !

(A propos de F11, le 02/02/2019)
La chanson, d'une originalité folle, mêlant les genre dans un Val d'Europe revu et corrigé.

(A propos de SIT2, le 08/02/2019)
Coup de cœur pour "Ato san nen", singulière rencontre entre un japonais et une espagnole, dont l'absence de compréhension crée un vrai lien. Drôle, émouvant.